Ce qui change sur les tickets de caisse des supermarchés

4
2930
Quelles nouvelles informations en lien avec vos tickets restaurant allez-vous voir apparaître sur vos tickets de caisse en super et hypermarchés ?
Quelles nouvelles informations en lien avec vos tickets restaurant allez-vous voir apparaître sur vos tickets de caisse en super et hypermarchés ?

Les titres-restaurant (TR) vous offrent la possibilité de déjeuner selon votre convenance en vous permettant de choisir le type de repas que vous souhaitez et l’endroit où vous le prenez. Acheter au supermarché de quoi composer vous-même votre repas fait également partie de ces possibilités.

Lors d’un récent billet , nous vous indiquions que les grandes et moyennes surfaces (GMS) commençaient à faire évoluer leurs systèmes d’encaissement afin de permettre les paiements par cartes titres-restaurant. Aujourd’hui, la majorité des acteurs de la grande distribution accepte la carte Pass Restaurant de 1ere et 2e  génération.

Les produits autorisés

Les produits que vous pouvez acheter et payer avec vos titres au supermarchés sont définis par la réglementation. Il s’agit de tous les aliments et plats préparés à consommer froids ou chauds, à réchauffer ou à décongeler qui vous permettront de déjeuner le midi, ainsi que ceux nécessaires à la préparation de votre repas.

Pour vous faciliter la vie, chaque magasin tient à votre disposition la liste des produits pouvant être réglés avec des TR dans le respect de cette réglementation. Vous pouvez la consulter à l’accueil de votre magasin. Certaines enseignes signalent également en rayon les articles concernés à l’aide de petits écriteaux.

Le passage en caisse est facilité

Vous profitez de votre pause déjeuner pour faire vos courses du quotidien ? Pas de problème, vous pourrez présenter en caisse vos TR. Ils seront pris en compte uniquement pour régler la partie du panier qui concerne votre repas : vous devrez compléter avec un autre moyen de paiement pour les produits non éligibles.

Inutile pour autant de trier vos courses sur le tapis de caisse. Les codes barres des articles feront le travail à votre place. Le système d’enregistrement sera ainsi capable d’identifier directement ce qui pourra être réglé avec vos TR et vérifiera également que vous ne dépasserez pas le plafond de dépense de 19 euros par jour (et dans la limite du solde disponible sur votre carte Pass Restaurant).

L’évolution du ticket de caisse

Dans un souci de transparence et de praticité, la grande distribution a également fait évoluer le ticket de caisse. Plus lisible, il fait apparaître distinctement les différentes catégories de produits et y mentionne le moyen de paiement : par TR, espèces, chèques et cartes bancaires. Les produits payés avec vos titres seront désormais immédiatement identifiables sur le ticket.

Vous ne pourrez donc plus payer avec vos TR votre liquide vaisselle, votre shampoing ou votre ramette de papier au supermarché (ni ailleurs d’ailleurs). Cette pratique était une tolérance des commerçants en marge de la réglementation. Elle coûtait des millions d’euros aux organismes sociaux (retraite, assurance maladie, assurance chômage) du fait de l’exonération de cotisations sociales sur le financement des TR.

En effet, le titre-restaurant est un avantage social dont la vocation première est de financer un repas le midi aux salariés qui n’ont pas de restauration collective. Quand vous utilisez les TR pour autre chose, cela devient de fait un complément de salaire. Et tout salaire est soumis à cotisations sociales contrairement aux avantages sociaux. Si l’on veut que le TR soit pérenne, et ne constitue pas un « manque à gagner » sur des prestations sociales telles que l’assurance maladie ou les retraites, il faut conserver sa destination première : votre déjeuner !

4 Commentaires

  1. Bonjour Erick H, un repas sain sur son lieu de travail ?? les tickets resto sont utilisables pour les kebabs, mac do, sandwich, plats préparés industriels bourrés de sel et de sucre et d’additifs en tous genres. Il est bien dommage qu’ils ne soit pas possible d’acheter un steack même si on le mange le soir en rentrant chez soi au lieu d ele mange le midi ! Encore un système qui avait du sens à l’époque où il a été mis en place mais qui ne sait pas évoluer avec son temps !

    • Bonjour,
      Les titres-restaurant ont été conçus dès le début dans un seul but : faciliter la prise d’un repas sain à midi pour les salariés. Il y a un billet qui l’explique bien mieux que moi : http://www.macartepassrestaurant.fr/le-titre-restaurant-cette-histoire-qui-nous-porte-aujourdhui/
      Au fil de leur utilisation, ces titres-restaurant ont eu une utilisation qui a dévié de ce pourquoi ils ont été mis en place. Certains utilisateurs ont décidé de faire leur course avec, souvent pour des repas autre que ceux de midi au travail, et pour acheter même parfois autre chose de que de la nourriture.
      Leur numérisation avec l’arrivée de la carte Pass Restaurant vient réencadrer cette utilisation. Nous sommes désolés si ce cadre originel vous gène. Il est pourtant utile.

  2. Il aurait été agréable pour les utilisateurs de laisser l’usage des TR pour tout l’alimentaire au lieu de seulement une partie…

    Je travaille à mi-tps et les TR me permettaient auparavant en fin de mois de faire mes courses (en alimentation), avant ma paie au 11 du mois suivant pour mes enfants et moi-même, ce qui m’aidait grandement.

    Pour ce qui est des produits payables en TR, l’enseigne Carrefour laisse à disposition de ses clients un registre à son accueil de produits alimentaires qui y sont éligibles. Malheureusement cette liste et bien trop longue (non pratique à lire…). Il serait judicieux de mettre un logo (comme chez PICARD par exemple) sur les étiquettes de prix en magasin, permettant d’identifier rapidement si les produits peuvent être réglés de la sorte ou pas.

    • Bonjour Soleïna,
      Je comprends votre souhait. Malheureusement, celui-ci ne va pas dans le sens de ce pour quoi le TR a été mis en place et, surtout, co-financé par l’état. En effet, l’exonérations de charges pour l’employeur et l’employé est liée à la bonne utilisation du TR, c’est à dire dans le but de permettre à un salarié de consommer un repas sain sur son lieu de travail (ou proche de son lieu de travail). Nous avons d’ailleurs écris un billet qui donne toutes les explications : http://www.macartepassrestaurant.fr/le-titre-restaurant-cette-histoire-qui-nous-porte-aujourdhui/. L’utilisation du titre-restaurant est encadrée juridiquement et ce n’est pas nous qui en définissons les termes.

LAISSER UN COMMENTAIRE