Ah ces bons vieux titres-restaurant papier, pourquoi donc changer ? Si certains ont du mal à voir les avantages de la carte Pass Restaurant et à modifier leurs habitudes, d’autres sont vite devenus « accros », trouvant plus d’avantages que d’inconvénients à l’utiliser. Et vous, où en êtes-vous ?

Fini les problèmes liés au rendu de monnaie

Il est interdit de rendre la monnaie sur les titres-restaurant papiers. De ce fait, vous pouvez vous sentir obligé de consommer plus que vous ne le souhaitez, ou perdre une partie du montant de vos titres. Certains iront même à prendre le temps de négocier avec le commerçant qui est dans son bon droit. Avec la carte, vous réglez le montant exact de votre repas, dans la limite de 19 euros par jour. C’est simple, c’est clair comme le fait remarquer Kadiatou D* : « Au moins on a plus besoin de s’embêter avec les avoirs, les bouts de papier dans le porte-monnaie. »

Info1

C’est la carte qui « parle »

La carte Pass est paramétrée avec un plafond de 19 euros par jour, mais également en fonction de l’usage que votre entreprise autorise, périmètre et jours d’utilisation de votre carte. Cela évite de détourner les titres-restaurant de leur vocation première (bien se nourrir quand on travaille) tout en laissant une marge de manœuvre à l’appréciation de chacun. Pour Oumar S., « C’est quand même plus pratique quand on va au restau, on dépense au plus juste » tandis que pour Latifa A., c’est rassurant : « Avant je donnais mes titres à mes enfants. Maintenant je leur prête ma carte, ça me permet d’être sûre qu’ils ne font pas de folies au fast-food ! » 

Le +, c’est Nathalie D qui nous le livre « Mon restaurant de quartier me les refusait le soir et le week-end, maintenant je peux utiliser ma carte du lundi au samedi, même le soir. »

info2

Et hop ! un peu plus de souplesse

Pour certains, la carte se plie à leurs envies comme Hélène P «Je n’aime pas faire un déjeuner trop lourd, […] je m’offre un café le matin, une salade le midi, un fruit au goûter » ou Anne G. : « Je paye 19 euros et si besoin, je complète avec un autre moyen de paiement ». Pour d’autres utilisateurs, elle correspond à leurs habitudes de vie « Quand je fais mes courses, je paye le montant exact pour les produits éligibles avec ma carte, et je complète pour le reste de mon caddy. Je n’ai plus de refus de mes titres parce que je n’avais pas assez de produits éligibles par rapport au montant de mon chèque restaurant » raconte Guillaume F.

LAISSER UN COMMENTAIRE