Chez Sodexo Services Avantages et Récompenses, nous avons depuis toujours comme première préoccupation celle d’améliorer la qualité de votre vie au quotidien. Vous êtes ainsi nombreux à utiliser chaque jour nos Chèques Restaurant. Ce « titre spécial de paiement » entame cependant aujourd’hui un virage important de son histoire : la dématérialisation. Uniquement disponible jusqu’à présent sous la forme de chèques papier, nos titres-restaurant se voient désormais rejoints par une carte à puce : la carte Pass Restaurant.

Soucieux de vous accompagner dans ce changement, nous mettons en place ce tout nouveau blog. Vous y trouverez, au fil des billets, toutes les explications sur l’arrivée de cette nouvelle carte, son mode de fonctionnement, ses avantages, ainsi que nos conseils pour bien l’utiliser et les réponses aux questions que vous pourriez vous poser sur son utilisation.

Pourquoi passer au numérique ?

Saviez-vous que la France a été le premier pays à mettre en place les titres-restaurant sous la forme de chèques papier ? C’était en 1967, il y a 47 ans déjà. Et ce fut une véritable avancée sociale, au bénéfice commun des employés et des entreprises. Cependant, depuis cette date, les choses n’avaient que très peu évolué. Et c’était bien dommage.

Nous réfléchissons depuis longtemps à la façon de simplifier et de moderniser l’usage de nos Chèques Restaurant. Leur gestion apparaît en effet un peu lourde pour certaines entreprises ou pour certains restaurateurs. Et leur utilisation peut manquer de souplesse et de sécurité pour certains utilisateurs.

Entré en vigueur le 2 avril 2014, un nouveau décret nous permet désormais d’avancer sereinement avec vous vers cette simplification que représente la dématérialisation. Dorénavant, les titres-restaurant se présenteront au choix sous la forme bien connue des chèques papier ou sous celle, toute nouvelle, d’une carte à puce disposant de nouveaux avantages.

C’est quoi cette carte à puce ?

Cette carte s’utilise comme une carte bancaire chez tous les restaurateurs et établissements de notre réseau habituel. Le commerçant saisit le montant de votre repas sur son terminal de paiement classique, vous insérez votre carte Pass Restaurant, vous saisissez le code confidentiel que nous vous aurons transmis et votre compte est débité du montant de votre consommation au centime près.

Et c’est là le premier avantage : avec cette carte, vous ne perdez plus d’argent. Vous payez le montant exact de votre consommation. Plus besoin de compter les chèques, de collectionner les avoirs ou de choisir ou non de prendre un dessert pour faire un compte rond.

L’utilisation de votre carte est plafonnée à 19 euros par jour, contre 2 titres-restaurant papier par repas auparavant. En revanche, il n’y a pas de montant minimum de transaction. Vous pouvez donc désormais utiliser votre carte aussi bien pour régler votre café-croissant du matin que votre déjeuner tant que vous restez dans la limite de ces 19 euros quotidiens.

Un titre-restaurant plus simple et plus sécurisé

Nous avons également veillé à ce que la gestion de votre crédit soit simplifiée. Pour que vous n’ayez pas à calculer votre dépense journalière, la carte se bloque automatiquement dès que vous atteignez les 19 euros. De la même manière, puisqu’elle est prépayée, elle ne vous permettra pas de dépasser votre budget mensuel alloué. En parallèle, vous pourrez à tout moment consulter votre compte sur internet, par téléphone ou par SMS pour connaître votre solde.

Comme votre carte bancaire, la carte Pass Restaurant est sécurisée par un code unique et personnel. Et comme pour votre carte bancaire, vous pourrez faire opposition facilement en cas de vol : nous vous renverrons rapidement une nouvelle carte créditée de votre solde. C’est là un avantage de plus vis-à-vis des chèques papier qui, eux, ne sont ni compensés, ni remboursés.

Certaines choses ne changent pas en revanche. Comme pour les titres-restaurant papier, vous ne pourrez pas utiliser votre carte les dimanches et jours fériés… sauf si bien sur vous travaillez ces jours là. Dans ce cas les critères d’extension de l’utilisation seront décidés par l’employeur au moment de la souscription.

Une transition en douceur, sans obligation

Le passage à la dématérialisation n’est pas obligatoire. Depuis le 2 avril dernier, les entreprises ont le choix de proposer à leurs salariés d’abandonner les chèques papier pour passer à la carte à puce. Mais le choix est ouvert : les deux supports vont coexister afin de permettre à chaque entreprise de privilégier celui qui conviendra le mieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE