Orléans teste la future évolution de la carte Pass Restaurant

1
2341

Nous vous parlions dans notre billet précédent des travaux que nous menions pour faire déjà évoluer notre carte Pass Restaurant. Le but est de pouvoir prochainement vous proposer une carte titre-restaurant offrant des services et un fonctionnement au plus près de vos envies et de vos besoins.

Avant de la lancer sur le marché, nous avons mis en place un test pilote afin de recueillir les impressions de quelques utilisateurs. Du 16 juin au 15 juillet 2014, Orléans est ainsi devenue ville pilote de ce nouveau projet. Plus de 1500 cartes de deuxième génération, tous émetteurs confondus, ont été distribuées à des salariés participants. Et près de 300 commerçants et restaurateurs orléanais ont adhéré à ce nouveau programme test.

Les premiers retours sont encourageants

Parmi l’ensemble des testeurs, un échantillon de 300 salariés testent tout particulièrement notre carte Pass Restaurant. Les conditions du test étaient très simples : nous avons offert à chaque participant une dotation de 50 euros, crédités sur leur carte, et nous leur avons remis un plan de la ville indiquant les commerçants participant au test.

C’est grâce à l’intérêt porté par la DRH à notre approche que la carte Pass Restaurant a notamment fait son entrée chez Shiseido. Parmi les testeurs, Marie, Delphine et Jean-François*, salariés du groupe sur Orléans, ont accepté de nous donner leurs premières impressions.

Globalement, c’est la simplicité d’utilisation de la carte qui a été clairement mise en avant par l’ensemble des utilisateurs : “C’est aussi simple que d’utiliser sa carte bancaire,nous dit Delphine. Le petit ticket que le commerçant nous remet avec la somme dépensée et le solde restant est aussi bien pratique.” Marie, pour sa part, a apprécié de pouvoir utiliser sa carte pour “payer de petites sommes, notamment pour acheter du pain ou un café-croissant le matin”.

Les avantages de la carte sont globalement très appréciés par les utilisateurs, même si tout n’a pas été parfait. Comme dans toute phase de test, il y a eu quelques petits bugs de connexion et même des commerçants qui ont refusé par erreur la carte un samedi, tellement habitués à l’interdiction liée aux chèques.

Quelques critiques ont cependant été émises, comme celle de Delphine, pour qui le plafond fixé à 19 euros n’est pas facile à gérer : “Avant certains commerçants acceptaient plusieurs chèques, au delà des deux autorisés. Maintenant, la carte est bloquée à 19 euros. Pas facile quand on invite à déjeuner ou pour faire des courses”.

Les idées reçues sur l’utilisation des titres-restaurant ont la vie dure… En effet, même si cela chagrine Delphine, l’utilisation des Chèques Restaurant était jusqu’à présent limité à un par jour (deux étaient cependant tolérés). Aujourd’hui, de façon plus simple et plus avantageuse pour l’utilisateur, le nouveau plafond est fixé à 19 euros par jour.

Par ailleurs, le titre-restaurant a été mis en place pour permettre à des salariés de prendre leur déjeuner dans de bonnes conditions au cours d’une journée de travail. Il n’est pas possible, pas plus aujourd’hui qu’hier, de céder ces titres-restaurant à un tiers ou d’en faire profiter vos collègues ou amis en les invitant à déjeuner.

Jean-François quant à lui, aurait aimé pouvoir compléter ses dépenses avec de la monnaie : “Il m’est arrivé de vouloir prendre une consommation dont le prix était supérieur au solde restant. Je comptais payer la différence avec de la monnaie, mais j’ai découvert que ce n’était pas possible”. Nous sommes sans doute dans un des petits bugs d’utilisation de la carte du côté des restaurateurs, puisqu’il est tout à fait possible de compléter un réglement par carte avec de la monnaie.

Au delà des interrogations autour de notre carte, les testeurs ont également émis des souhaits. Parmi le petits plus attendus : un système d’alerte par mail ou SMS quand le solde est atteint ou proche d’être atteint ; une carte compatible avec les bornes de commande des chaînes de fastfood : “Aujourd’hui, soit on fait la queue et on paie avec nos Chèques Restaurant, soit on passe aux bornes de commande rapide et on paie avec notre carte bancaire. Pouvoir payer avec la carte Pass Restaurant serait un avantage”.

Ces deux demandes tombent à point nommé, puisqu’il s’agit justement de deux services qui devraient être disponibles au moment où nous lancerons ces nouvelles cartes. D’une manière générales, ces quelques remontées de terrain, toutes constructives, sont très importantes pour nous. Elles vont nous permettre d’améliorer notre future solution et de cibler davantage notre offre.

Merci à Marie, Delphine et Jean-François ainsi qu’à tous les testeurs orléanais dont nous allons continuer à récolter les remarques pour compléter notre étude. Et donnons-nous rendez-vous à la fin de cette année pour le lancement officiel de cette carte de deuxième génération.

*les prénoms ont été changés

 

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY