5 idées reçues sur la carte Pass Restaurant

15
18387
Les idées reçues sur la carte restaurant
Les idées reçues sur la carte restaurant

Quelques idées reçues ont encore la vie dure et reviennent souvent dans vos questions autour de l’utilisation de la carte Pass Restaurant et des titres-restaurant dématérialisés. Pas facile de s’habituer à ce nouveau mode de paiement de vos déjeuners : des conditions d’utilisation modifiées, des plafonds et des usages différents entre le chèque et la carte ont bousculé des décennies d’habitudes bien ancrées. Aussi, faisons un rapide point sur les questions qui reviennent le plus souvent… et si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à nous questionner via les commentaires de ce billet.

Idée reçue 1 : Je suis obligé de dépenser mes 19 euros par jour, sinon je les perds

Chaque mois, vous recevez sur votre carte Pass Restaurant un montant global correspondant aux repas acquis le mois précédent. Ce crédit doit vous permettre de déjeuner chaque jour travaillé, jusqu’à la fin du mois. Un plafond a été instauré pour vos dépenses quotidiennes. Il était auparavant de 2 titres papier, il est aujourd’hui de 19 euros. Avec les chèques vous n’étiez pas “obligés” de dépenser vos deux chèques par jour, avec la carte, c’est la même chose : vous n’êtes pas non plus “obligés” de dépenser vos 19 euros.

Si vous n’avez pas utilisé tout votre crédit à la fin du mois, il sera automatiquement reporté sur le mois suivant mais devra être consommé avant la date de validité de vos titres (année civile + deux mois de l’année suivante).

Idée reçue 2 : Je peux retirer de l’argent avec ma carte Pass Restaurant et payer mon repas en espèce

Vous devez régler votre repas directement avec votre carte Pass Restaurant chez les commerçants affiliés et équipés d’un terminal de paiement de carte bancaire. Votre commerçant tape le montant de la transaction, vous entrez votre code confidentiel pour la valider. Mais les similitudes entre les deux supports s’arrêtent là. La carte Pass Restaurant n’est pas une carte bancaire et ne permet pas de retirer de l’argent… même si c’est pour payer votre déjeuner.

Idée reçue 3 : Je peux me servir de ma carte Pass Restaurant pour tout payer au supermarché

Vous aimeriez utiliser votre carte restaurant pour payer vos courses comme vous le feriez avec votre carte bancaire. Sachez que c’est possible, sous condition. La première étant que votre commerçant (un supermarché, une supérette, une épicerie, etc.) accepte les titres-restaurant et soit équipé d’un terminal de paiement de carte bancaire.

Rappelez-vous que la destination de votre carte restaurant est identique à celle des titres papier, à savoir l’achat d’un repas (ou des denrées vous permettant de le composer vous même). Ces produits sont facilement identifiables en rayon grâce à des visuels souvent apposés à côté des étiquettes de prix. Sinon, des listes d’aliments autorisés sont disponibles à l’accueil de votre magasin.

Vous pourrez donc payer vos courses avec votre carte Pass Restaurant uniquement si elles sont alimentaires et rentrent dans la liste des denrées autorisées. Vous ne pourrez pas acheter vos produits d’entretien, de toilette ou vestimentaires, par exemple, mais des fruits, des légumes, des produits laitiers, des pâtisseries, des repas surgelés… sans aucun problème.

Idée reçue 4 : Je dois me connecter tous les mois pour recharger ma carte

Vous n’avez pas besoin de vous connecter ou d’intervenir. Chaque mois, au lieu de vous distribuer des chèques, votre employeur crédite votre carte du montant global de vos titres acquis au cours du mois précédent. Pour cela, il n’a pas besoin que vous soyez présents et n’a pas besoin d’avoir votre carte entre les mains. Tout ce fait de façon informatique et votre carte est créditée automatiquement.

En revanche, n’hésitez pas à vous connecter à votre espace web. Cela vous permettra de connaître votre solde de crédit, de gérer vos données personnelles, de faire opposition en cas de perte ou de vol, de prendre connaissance des nouveautés, ou encore d’entrer en contact avec nous afin de nous poser vos questions.

Idée reçue 5 : Mes titres-restaurant sont valables trois ans maintenant

C’est une confusion fréquente entre la validité de votre carte en tant que support et celle de vos titres.

Les titres-restaurant crédités sur votre carte Pass Restaurant ont une durée limitée d’utilisation fixée à l’année civile d’émission plus les deux mois suivants. Pour les crédits de 2015, ils seront donc valables jusqu’en février 2016. La validité des titres papiers est, elle, conservée au 31 janvier suivant leur date de “millésime”.

Si, à la fin de cette période, il vous reste des titres non consommés, des procédures de retour (pour les chèques) ou de revalidation (pour les crédits) vous seront communiquées par votre employeur.
C’est donc votre carte, support de vos crédits, qui est renouvelée tous les trois ans. S’il reste des crédits sur l’ancienne carte, ils seront naturellement reportés sur la nouvelle.

15 COMMENTS

  1. Idée reçus 6: C’est super ça! plus de pb de rendu de monaie je paie l’appoint. Juste une carte à avoir sur soi, c’est génial. Dans les faits dysfonctionnement complet. Après 3 semaine d’échanges acceptation par vos service de remplacer la carte qui « ne peut être défectueuse », au bout de 2 semaine (45J depuis les premiers échanges) réception de la nouvelle carte utilisation normale, parfaite même……………pendant 2 semaine et à ce jour à nouveau impossible de l’utiliser, SMS reçu: »votre transaction n’a pas pu aboutir parce que votre carte n’a pas été initialisée ». SMS qui est même inconnu de votre service client, ça donne une idée de la maîtrise du système! Impossible d’avoir la commande d’initialisation sur votre site puisque cette commande a été utilisée à réception de la carte. J’en ai plus que marre, rien ne bouge, j’ai cette carte depuis le 30 décembre je n’ai réussi que 19 paiement. Réponse du service client: ça ne peut venir de la carte, on va vous envoyer la liste des commerçants acceptant la carte, avez vous des problèmes avec d’autres cartes à puce….. Je pense que je vais commencer à publier dans les réseaux sociaux et sur les forums de consommateurs. J’ai adoré l’idée de cette carte quand on nous l’a annoncé, peut être ne l’avons nous pas prise chez le bon prestataire.

    • Difficile pour moi de vous répondre en ligne, Ligori. Des problèmes arrivent parfois avec les cartes, même si c’est globalement assez rare. Dans ce contexte, notre service d’assistance est tout à fait présent pour essayer de faire avancer les choses. Je suis vraiment désolé que cela ai l’air d’être plus compliqué dans votre cas.

  2. Bonjour,
    Nous sommes fin Décembre 2016. J’ai reçu cette semaine l’argent sur la carte resto pour le mois de Janvier 2017. Or, cet argent n’a comme validité que le 28/02/17. (=> on recoit donc de l’argent à dépenser en urgence (valable 2 mois max), personnellement je trouve cela très limite comme méthode, bref.
    Mais surtout, c’est en contradiction avec le commentaire trouvé sur ce site, je cite :

    « […] (le solde) sera automatiquement reporté sur le mois suivant mais devra être consommé avant la date de validité de vos titres (année civile + deux mois de l’année suivante).

    => j’applique la règle :
    Argent recu pour Janvier 2017 => +1 an et 2 mois : Mars 2018 (or l’argent que j’ai reçu pour Janvier 2017 périme fin fevrier 2017.

    Je fais impasse sur les commentaires de l’utilisateur au quotidien, du genre: « la carte bug une fois sur 3 », l’échange en ticket papier est parfois payant, le solde n’est pas versée à date fixe, le calcul de la somme recu est COMPLETEMENT obscure (et les montants sont parfois inexplicables (certainement due à des regul MAIS que l’on ne peut voir, blablabla)

    Je vous RECOMMANDE d’aller voir les commentaires laissés sur PlayStore sur l’application sodexo, je n’ai que rarement vu une note aussi basse, FELICITATION, BRAVO!

    • Bonjour,
      Je vous confirme que le millésime des titres-restaurant change le 30 décembre. Cela signifie qu’au delà de cette date, tous les TR seront datés de 2017, avec une fin de validité prévue pour le début de 2018.
      Dans votre cas, aucune inquiétude, vous pourrez transférer le solde de vos TR de 2016 sur 2017 au début du mois de mars, afin de ne rien perdre.

  3. Bonjour

    Plusieurs questions, avant la part patronale était directement versé sur mon salaire ce qui me permettait donc de pouvoir en user comme je le souhaitais.Ayant la chance d habiter a deux minutes de mon travail je rentre tous les midis mange grâce aux courses que je fais pour le mois.Avec la carte et le plafonnement je ne vois pas comment utiliser cet argent.je ne vais pas manger au travail pour simplement l utiliser,je ne vais pas faire des plus petites courses simplement pour l utiliser,je ne vais pas non plus aller deux fois plus à la pizzeria ou autre simplement pour l utiliser…comment cela se passe t il donc si on ne dépense pas l ensemble de l argent disponible?

    • Bonjour Marie,
      Les titres-restaurant ont été imaginés pour permettre aux salariés de pouvoir prendre facilement un déjeuner au sein ou proche de leur lieu de travail. Voilà pourquoi les TR sont limités à l’achat de plats cuisinés (dans des restaurants ou dans des commerces) ou d’aliments ne nécessitant pas de préparation pour être consommés. Comme les chèques, la carte suit la même philosophie, encadrée par un cadre réglementaire.
      Vous concernant, si vous n’avez pas la possibilité ou l’envie de dépenser ces TR tous les jours pour effectuer ces achats, vous pouvez demander à votre employeur de ne plus bénéficier des TR s’ils ne vous sont pas utiles.
      Le solde quotidien non utilisé sur votre carte est disponible le jour suivant pour un nouvel achat à hauteur de 19 €. En fin de mois, le solde non utilisé est reporté sur le mois suivant. En fin d’année, le solde non utilisé peut-être reporté sur l’année suivante.

    • Bonjour Fcot,
      Ne vous trompez pas, ce n’est pas nous qui décidons du montant maximum qui peut être dépensé chaque jour à l’aide de TR pour financer son repas. C’est en l’occurrence le premier ministre, sous la forme d’un décret paru en avril 2014 et inscrivant ce plafond dans le code du travail. Tout est ici : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028690805.
      Vous êtes cependant le premier à vous en plaindre. En effet, avant ce décret, vous ne pouviez utiliser qu’un seul titre restaurant pour payer votre repas auprès d’un restaurateur ou d’un commerçant. La législation était claire sur le sujet, même s’il était toléré que deux titres puissent être utilisés au lieu d’un seul. Par ailleurs, le montant maximum possible pour un TR en conservant un avantage fiscal pour l’entreprise est de 10,72 euros. Donc, auparavant, vous ne pouviez pas dépenser plus que 10,72 euros par jour (21,44 euros tolérés), et souvent moins (la valeur faciale des TR choisis par l’entreprise était souvent inférieure à 10,72 euros), sans possibilité de récupérer sa monnaie en cas de trop payé. Aujourd’hui, tout le monde a accès à une dépense théorique possible de 19 euros par jour, et vous pouvez régler le montant exact de votre repas, au centime près. Bref, à moins d’avoir loupé un élément de votre raisonnement, je ne comprends pas votre point de vue. Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

      • Bonjour,

        Mon point de vue est pratique, non théorique.
        Ne soyez pas étonnés, beaucoup de restaurateurs permettent un usage supérieure à deux tickets restaurants.
        Ne pas en voir conscience et clairement une hérésie, ou une méconnaissance des pratiques.
        En effet, quand je vais au restaurant avec ma chère et tendre j’en ai pour bien plus que 19€, et le midi je n’ai pas la possibilité d’utiliser ma carte.

        Votre système permet un contrôle complet des dépense et est clairement un désavantage pour les utilisateurs.
        Vous avez pensé d’abord aux services RH et à Sodexo qui :
        – On gagné un confort d’utilisation en dématérialisant le produit.
        – En réduisant les coûts de production des chèques.
        – Vont récupérer en fin d’année les sommes abondées par la société qui nous emploie, …
        Les utilisateurs finaux seront donc plus reteints, sans contrepartie, …

        Je pense que c’est une vraie discution à avoir pour faire évoluer votre système.
        Bien-sur il y a des lois, mais pourquoi ne pas y travailler à les faire changer, car c’est là ma vraie question.
        Qu’est ce que cela change pour vous que l’on dépense 19, 40 ou 80€ dans un restaurant ?
        Pour moi ca change tout, …

        Qu’en dites vous ?

        • Bonjour Fcot
          Comprenez-nous bien, notre implication et nos discussions ont l’obligation de s’inscrire dans les règles établies pour l’utilisation des titres-restaurant. Vous avez envie de porter le débat sur les habitudes, très bien. Mais ne nous en veuillez pas de rester de notre côté au sein du cadre défini par la législation en vigueur. Nous ne sommes pas là pour discuter du bien fondé ou non de certains aspects de cette législation, mais de vous en informer.
          Ensuite, vous nous dites que vos notes de restaurant dépassent régulièrement les 19 euros… Nous vous assurons de notre côté qu’il y a une infinité de solution pour déjeuner à moins de 19 euros tous les jours (et heureusement).
          Vous nous dites que vous invitez votre chère et tendre à déjeuner en réglant le tout avec vos titres-restaurant… Nous vous rappelons que la loi restreint les TR à une utilisation personnelle.
          Vous nous dites que tout le monde trouve des avantages à utiliser le titre-restaurant dématérialisé… Et c’est exact, il y a des intérêts pour chacun des acteurs : bénéficiaires, affiliés, émetteurs. Là encore, je dirais « heureusement ».
          Pourquoi ne pas faire sauter le plafond d’utilisation quotidienne d’une carte ? Peut-être parce que ce serait sans doute mettre ainsi à mal l’essence même du titre-restaurant qui a été créé, je vous le rappelle, pour permettre à tout salarié de pouvoir prendre un repas convenable et adapté sur ou près de son lieu de travail. Et c’est pour cela que le TR bénéficie d’une exonération de charges. Enlevez l’un et vous perdrez l’autre.
          Enfin, concernant les lois à faire changer, je vous invite à prendre contact avec votre député, dont c’est justement la fonction, et qui assure votre représentation à l’assemblée nationale. Appliquant la loi à la lettre, si celle-ci change, nous nous y conformerons.

  4. J’ai tenté de vous signaler via votre formulaire de contact web une boucherie dans laquelle j’ai essuyé un refus de transaction la semaine dernière.
    Je n’ai eu absolument aucun retour à ce jour…
    Comme vous semblez très réactifs sur ce blog, j’aimerais savoir quel est le délai moyen de réponse à ce type de demande.
    Comprenez que pour les salariés qui se voient refuser leur carte sans comprendre pourquoi, et qui font l’effort de vous remonter l’information, une réponse rapide est requise…

    • Bonjour Vincent,
      Vous avez raison de venir partager votre demande ici et je suis désolé que le formulaire n’ait pas été suffisant. Le meilleur moyen pour signaler ce souci est d’envoyer un e-mail directement au service concerné. Leur adresse est la suivante : passrestaurant.spf@sodexo.com. Par ce biais, vous serez certain de recevoir une réponse en quelques jours.

  5. Bonjour Karine,

    Après enquête auprès de notre Direction Services Clients, ces derniers nous posent quelques questions complémentaires :

    1- Pouvez-vous nous communiquer l’adresse et le numéro de téléphone de l’établissement concerné.

    2 – Pouvez-vous également nous confirmer s’il s’agit d’un refus d’acceptation du commerçant en général ou bien un échec sur la transaction en particulier ?

    Vous pouvez les contacter directement par mail : passrestaurant.spf@sodexo.com ou par téléphone au 09.69.39.77.47 (numéro cristal, appel non surtaxé)

    Merci !

  6. Bonjour je me suis vu refuse l’achat de viande dans mon supermarché (1)hier alors quil s’agissait dun achat me permenntant de cuisiner et préparer mon repas de ce midi pour mon travail. (1: centre Leclerc F-69830 st Georges de reneins)

    • Bonjour Karine,
      Vous pouvez demander à votre supermarché favori la liste des produits que vous pouvez acheter à l’aide de vos TR, cela vous permettra de ne plus être surprise en caisse. Ceci étant dit, le TR permettent d’acheter vous permettent d’acheter des produits et préparations immédiatement consommables, permettant une alimentation variée. Sont supportés les préparations passant au micro-onde. Mais ces TR ne permettent pas d’acheter des produits nécessitant d’être cuisinés pour pouvoir être consommés. C’est malheureusement le cas de la viande et c’est certainement l’explication du refus de votre supermarché.