Ce qui change sur les tickets de caisse des supermarchés

0
9435
Quelles nouvelles informations en lien avec vos tickets restaurant allez-vous voir apparaître sur vos tickets de caisse en super et hypermarchés ?
Quelles nouvelles informations en lien avec vos tickets restaurant allez-vous voir apparaître sur vos tickets de caisse en super et hypermarchés ?

Les titres-restaurant (TR) vous offrent la possibilité de déjeuner selon votre convenance en vous permettant de choisir le type de repas que vous souhaitez et l’endroit où vous le prenez. Acheter au supermarché de quoi composer vous-même votre repas fait également partie de ces possibilités.

Lors d’un récent billet , nous vous indiquions que les grandes et moyennes surfaces (GMS) commençaient à faire évoluer leurs systèmes d’encaissement afin de permettre les paiements par cartes titres-restaurant. Aujourd’hui, la majorité des acteurs de la grande distribution accepte la carte Pass Restaurant de 1ere et 2e  génération.

Les produits autorisés

Les produits que vous pouvez acheter et payer avec vos titres au supermarchés sont définis par la réglementation. Il s’agit de tous les aliments et plats préparés à consommer froids ou chauds, à réchauffer ou à décongeler qui vous permettront de déjeuner le midi, ainsi que ceux nécessaires à la préparation de votre repas.

Pour vous faciliter la vie, chaque magasin tient à votre disposition la liste des produits pouvant être réglés avec des TR dans le respect de cette réglementation. Vous pouvez la consulter à l’accueil de votre magasin. Certaines enseignes signalent également en rayon les articles concernés à l’aide de petits écriteaux.

Le passage en caisse est facilité

Vous profitez de votre pause déjeuner pour faire vos courses du quotidien ? Pas de problème, vous pourrez présenter en caisse vos TR. Ils seront pris en compte uniquement pour régler la partie du panier qui concerne votre repas : vous devrez compléter avec un autre moyen de paiement pour les produits non éligibles.

Inutile pour autant de trier vos courses sur le tapis de caisse. Les codes barres des articles feront le travail à votre place. Le système d’enregistrement sera ainsi capable d’identifier directement ce qui pourra être réglé avec vos TR et vérifiera également que vous ne dépasserez pas le plafond de dépense de 19 euros par jour (et dans la limite du solde disponible sur votre carte Pass Restaurant).

L’évolution du ticket de caisse

Dans un souci de transparence et de praticité, la grande distribution a également fait évoluer le ticket de caisse. Plus lisible, il fait apparaître distinctement les différentes catégories de produits et y mentionne le moyen de paiement : par TR, espèces, chèques et cartes bancaires. Les produits payés avec vos titres seront désormais immédiatement identifiables sur le ticket.

Vous ne pourrez donc plus payer avec vos TR votre liquide vaisselle, votre shampoing ou votre ramette de papier au supermarché (ni ailleurs d’ailleurs). Cette pratique était une tolérance des commerçants en marge de la réglementation. Elle coûtait des millions d’euros aux organismes sociaux (retraite, assurance maladie, assurance chômage) du fait de l’exonération de cotisations sociales sur le financement des TR.

En effet, le titre-restaurant est un avantage social dont la vocation première est de financer un repas le midi aux salariés qui n’ont pas de restauration collective. Quand vous utilisez les TR pour autre chose, cela devient de fait un complément de salaire. Et tout salaire est soumis à cotisations sociales contrairement aux avantages sociaux. Si l’on veut que le TR soit pérenne, et ne constitue pas un « manque à gagner » sur des prestations sociales telles que l’assurance maladie ou les retraites, il faut conserver sa destination première : votre déjeuner !