Comment fixer le montant des titres-restaurant de votre entreprise ?

0
4778

Vous envisagez de mettre en place les titres-restaurant dans votre entreprise et la première question que vous vous posez est de savoir comment déterminer leur montant (valeur faciale). Plusieurs éléments seront déterminants pour guider votre choix, du dispositif légal à l’environnement géographique, en passant par l’aspect social.

Les limites de l’avantage social

S’il n’y a pas de minimum ou de maximum pour établir la valeur du titre-restaurant, il y a en revanche une limite à l’avantage social du fait son encadrement légal.

Le titre-restaurant est cofinancé par le salarié et par l’employeur. Pour ce qui vous concerne, la contribution financière de votre entreprise devra être comprise entre 50 % et 60 % du montant du titre. Dans ce cas, et si elle ne dépasse pas 5,33 euros (depuis le 1er janvier 2014), cette contribution sera alors exonérée de charges sociales. Au delà de ce plafond, la fraction supérieure aux 5,33 euros sera réintégrée dans l’assiette des cotisations sociales de l’entreprise.

Dans la pratique, si vous optez pour un titre-restaurant à 8 euros, votre participation ira de 4 à 4,80 euros. Inférieure au plafond de 5,33 euros, elle sera exonérée de charges sociales.

Prenons maintenant un montant de 10 euros que vous financeriez à hauteur de 60%. Votre contribution sera donc de 6 euros. C’est un montant supérieur au plafond. Vous serez donc exonérés de charges sur les 5,33 premiers euros, les 67 centimes restants seront eux assujettis aux charges sociales.

Ainsi, pour bénéficier des exonérations, le montant maximal du titre-restaurant financé à 50% par l’entreprise sera de 10,66 euros et de 8,88 euros si vous optez pour un financement à 60%.

Il peut être pratique de fixer un montant simple d’utilisation, pour éviter les exercices de calcul mental compliqués au moment de l’addition !

Un environnement géographique et commerçant déterminant

Le titre-restaurant augmente le pouvoir d’achat de vos employés. Mais le coût de la vie étant sensiblement différent entre les régions, les villes ou d’un quartier à l’autre, vous allez devoir, dans l’idéal, adapter votre budget à la zone géographique de votre société.

L’environnement commerçant est également un critère important pour vous aider à prendre votre décision. Si vos salariés ont le choix entre différents modes de restauration aux alentours immédiats de l’entreprise (restauration rapide, brasseries, artisans, supérettes…), il sera plus facile pour eux de faire jouer la concurrence et de trouver le meilleur prix. En revanche, si le choix est restreint, vous pouvez faire une petite enquête sur les tarifs pratiqués par les commerçants proches de vos bureaux pour fixer la valeur de vos titres-restaurant.

Le titre-restaurant, un avantage social qui vous valorise

On oublie aussi parfois que le titre-restaurant joue également un rôle important dans l’embauche de nouveaux employés et la fidélisation des anciens. En tant qu’avantage social, non soumis à l’impôt sur le revenu, le titre-restaurant est un plus pour votre personnel. Une valeur faciale attrayante peut faire la différence avec un autre employeur.
Mais attention, vos salariés participent aussi au financement de leurs titres-restaurant. Plus vous choisirez une valeur élevée, plus ils contribueront. Dès lors, il vous faudra trouver le juste milieu et les négociations avec les partenaires sociaux de votre entreprise vous y aideront sûrement.

N’hésitez pas à tester différents montants grâce à ce simulateur en ligne !