Les bienfaits de la négociation dans l’entreprise pour un choix adapté à chacun

0
8836

Dématérialisation ou non des titres-restaurant, un choix qui n’est pas sans conséquences pour une société. Si adopter la carte Pass Restaurant n’est pas une obligation, il est probable que certains de vos employés auront spontanément envie de franchir le pas tandis que d’autres seront plus difficiles à convaincre.

Sans doute vous demandez-vous alors comment accompagner cette mutation et réussir la mise en place ce nouveau mode de paiement ? Une question d’autant plus légitime qu’il n’y aura pas toujours de modèle à suivre : ce qui est bon pour une entreprise ne l’est pas forcément pour une autre.

C’est l’employeur qui prendra la décision de passer ou non à la carte, avec ou sans concertation

Au final, c’est à vous, l’employeur, que reviendra la décision d’adopter la carte. Le succès de cette décision dépendra de votre capacité à faire adhérer les employés concernés à ce changement. Et c’est indéniablement la concertation entre l’ensemble des parties prenantes qui sera le meilleur atout de cette réussite.

Revenons un instant sur le titre-restaurant papier, qui va parfaitement illustrer la situation du moment. Souvenez-vous de son entrée dans votre société. Elle a fait suite à une décision, soit prise par vous seul, soit en concertation avec les Instances Représentatives du Personnel (IRP). Il en est certainement allé de même pour le montant de votre engagement financier sur chaque titre

Écoutez vos salariés pour être certain de prendre la bonne décision

Ceux qui ont donc eu le plus de succès sont clairement les employeurs qui ont choisi d’écouter et d’être en accord avec les souhaits de leurs salariés. Pourquoi ne pas en faire de même pour le passage à la carte Pass Restaurant ? Ce sera une excellente occasion, en premier lieu, pour répondre aux questions de vos employés sur ce nouveau mode de paiement et tordre le cou à un certain nombre d’idées reçues.

Oui, les avantages fiscaux et sociaux sont les mêmes avec la carte qu’avec les chèques. Non, il n’y a pas de passage obligatoire prévu pour 2017. Et il y en a d’autres, certainement, de ces incompréhensions. D’ailleurs, nous tenons à votre disposition si vous le souhaitez un petit guide destiné à vous aider à répondre clairement à la plupart des interrogations autour de la dématérialisation des titres restaurants.

Le fait d’échanger avec les IRP et les salariés permettra aussi revaloriser cet avantage : rappelons qu’il n’est pas un acquis, mais un vrai avantage social et un gain de pouvoir d’achat conséquent.

Enfin, cette concertation vous permettra d’être au plus proche des véritables besoins de vos salariés, liés à la spécificité de leurs postes comme à leurs habitudes. Vous pourrez ainsi aborder les aspects négatifs et positifs des deux modes de paiement rapportés à l’usage réel au sein de votre entreprise et prendre ensemble la bonne décision.

Car si elle est un avantage économique et logistique dans de nombreux cas, le support carte peut être compliqué, par exemple, à mettre en place pour les contrats de courte durée (création de carte nominative puis retour en fin de mission). La négociation vous permettra d’expliquer ces paramètres. Aujourd’hui, il ne s’agit pas de passer coûte que coûte au système numérique. Restez à l’écoute, prenez le temps d’étudier le profil de votre entreprise comme celui de vos salariés. Quant à nous, nous vous proposons des offres adaptées à chaque profil d’entreprises, avec la possibilité de panacher les chèques et les cartes.