Les supermarchés se préparent pour la carte Pass Restaurant

0
11275
Les système d'encaissement évoluent

Le titre-restaurant (TR) a l’avantage de permettre au salarié de déjeuner de la manière qui lui convient le mieux en choisissant l’établissement dans lequel il prendra son repas ou achètera de quoi le composer. Parmi les commerces affiliés au dispositif du TR, les supermarchés sont souvent plébiscités pour le choix qu’ils offrent : des plats tout prêts à consommer froids ou à réchauffer, des légumes, des fruits, des produits laitiers (…) que le salarié peut régler avec ses chèques ou sa carte Pass Restaurant.

L’acceptation de la carte par  les grandes et moyennes surfaces (GMS) est en train  d’évoluer, regardons de plus près ce qu’il en est.

Ce qui change

Depuis le 2 avril 2016, de nouvelles conditions d’acceptation des TR par les GMS ont été mises en place. Elles consistent à adapter les procédures actuelles à la nouvelle donne numérique de la dématérialisation.

Cet accord signé entre la Commission Nationale des Titres-Restaurant (CNTR) et la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), entre autres, reprécise tout d’abord les conditions d’utilisation des titres-restaurant, qui restent inchangées : chaque établissement doit rendre disponible une liste des produits éligibles et doit limiter les achats de ces produits  à 19 euros par jour et par client.

Le  ticket de caisse va évoluer. Il mentionnera désormais, parmi  les produits encaissés, ceux éligibles au paiement par TR. Les titres, dans tous leurs formats, devront, en  effet, être automatiquement identifiés au moment du passage en caisse et, apparaîtront également sur le ticket au sein d’un sous-total distinct : “payé au moyen de titre-restaurant”.

Ces  nouvelles fonctionnalités nécessitent une mise à jour des systèmes d’encaissement qui sont en déploiement depuis le mois d’avril. D’autres  évolutions, comme la reconnaissance des produits par code de famille ou rayon, sont également prévues.

Les GMS,  garantes de la conformité de l’utilisation des TR

Ces fonctionnalités garantissent la bonne application du décret, le respect des obligations légales, sociales et matérielles liées au dispositif, la CNTR et la FCD, entre autres, ont donc largement débattu sur les dispositions à mettre en place pour les GMS afin de traiter les titres-restaurant simplement et en toute sécurité.

« Les engagements contenus dans cet accord permettront de garantir un usage des titres-restaurant qui soit en parfaite conformité avec la réglementation et qui assure ainsi la pérennité de ce dispositif social auquel l’ensemble des parties prenantes sont attachées »

Christian DELANNOY, Président de la CNTR

« Le titre-restaurant répond à une demande de nos clients et nous avons souhaité, par cet accord, les accompagner dans le changement que constitue la dématérialisation »

Jacques CREYSSEL, Délégué Général de la FCD

Ces mesures sont d’ores et déjà en application et seront déployées progressivement. Cela laissera le temps aux GMS signataires de déployer les évolutions technologiques nécessaires pour accueillir les cartes titres-restaurant dans tous les magasins de l’enseigne.

La CNTR procédera à des contrôles pour s’assurer du respect de la mise en place de cet accord afin que chacun, bénéficiaires et affiliés soient les grands gagnants de cette évolution. Donc, restez attentifs et n’hésitez pas à demander à votre hôte(sse) de caisse si le magasin accepte le titre restaurant.