Nos conseils pour bouger quand on est pas (très) sportif !

0
193
marche, bouger, bien dans ses baskets, marcher, walk at home

La pandémie de Covid19 aura révélé trois types de personnes. Les sportifs convaincus qui auront trouvé moyen de pratiquer leur sport, quoi qu’il arrive. Les non sportifs qui n’auront pas changé leurs habitudes, confinement ou pas. Et puis la frange du milieu. Ceux qui s’activent un peu mais qui ont été pris au dépourvu par la fermeture de leur salle, piscine et ne sont pas assez accro pour avoir remplacé leurs bonnes habitudes par d’autres tout aussi saines.

C’est à ces deux dernières catégories que nous nous adressons aujourd’hui, après avoir salué avec respect la créativité et l’assiduité de la première !

Sédentarité = risque sur la santé, majoré en période de Covid19

Nous ne sommes là pour culpabiliser personne, évidemment. Mais il est difficile d’ignorer les messages de santé publique qui parlent depuis plusieurs années de la sédentarité et de ses risques sur la santé. Et en télétravail, finie la « micro activité » qui consiste à prendre les transports, aller chercher un café, passer voir un collègue…  par ailleurs les chercheurs alertent sur la sédentarité comme facteur de risque d’attraper une forme grave de la Covid19.

Il est donc temps et de pratiquer les 30/40 minutes d’activité par jour que prescrit l’OMS : selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, si l’exercice physique modéré est inférieur à 150 minutes par semaine (soit 30 minutes par jour, 5 jours par semaine) ou un exercice physique vigoureux ne dépasse pas 75 minutes (3 jours par semaine) nous sommes considérés comme inactifs… avec des risques sur la santé cardiovasculaires, cérébraux, musculaires à la clé.

On hésite donc pas à recourir à toutes les stratégies pour conserver sa bonne santé… et les effets induits, également, sur notre santé mentale !

« Oui mais j’aime pas le sport »

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas du tout nécessaire de viser le sport de haut niveau pour se faire du bien. La simple marche à pieds, par exemple est pleine de bienfaits immédiats.

En effet la marche influe sur votre stress (vous produisez une hormone en marchant qui permet de faire baisser le niveau de stress et vous permet de faire baisser de 25 à 30 % le risque d’infarctus du myocarde.

La marche permet également d’améliorer ses chances contre un certain nombre de maladies comme le diabète de type 2 ou  certains cancers.

Pour la pratiquer, il suffit d’enfiler vos chaussures les plus confortables et de faire une promenade. Pourquoi pas profiter de votre pause déjeuner et faire un tour après manger pour aider votre digestion ?

Et c’est possible même à la maison !

On voit les plus récalcitrants, au fond, fourbir leurs arguments. « Oui mais dehors il y a des pollens ». « Chez moi c’est moche dehors » ou autre « mais si il peut ? » (encore que, incroyable mais vrai, on peut marcher sous la pluie).

Et bien nous avons la solution ! Vous connaissez la marche à la maison ? Walk at home pour les anglicistes ? Il s’agit tout simplement de se mettre devant sa télé et de suivre un programme en musique qui vous fera marcher sur place, en travaillant votre rythme cardiaque mais aussi vos abdos profonds (pas ceux pour faire joli, ceux qui vous tiennent debout !)

D’un niveau parfaitement accessible aux débutants, cette discipline n’en est pas à ses débuts : la « papesse » de la marche à la maison, Leslie Sansone, l’a mise au point dans les années 80.

Des programmes payants sont disponibles mais vous trouverez facilement en ligne des vidéos gratuites pour vous mettre le pied à l’étrier, ou plutôt : dans la basket !

Oui, mais si je fais du sport j’ai pas le temps de manger

Héhéhé. Nous sentions que cette objection allait venir. Pas de soucis ! Avec vos titres-restaurant, faites vous un petit plaisir et commandez dans vos restaurants préférés. Et même : s’ils pratiquent le click and collect ou la vente à emporter, allez le chercher… à pieds. Ca vous fera une récompense gourmande bien mérité.

Et puis n’oubliez pas chaque occasion : aller et revenir de l’école en s’offrant un petit détour, pour les parents, marcher pendant un appel téléphonique, monter et descendre les étages à pieds quand on va chercher le courrier…

Allez, on est lundi, on s’y met ?