On a testé pour vous le vélotaf

0
939

Vous faites partie de celles et ceux qui ont bien compris que l’activité physique était indispensable, qui veulent prendre soin d’eux tout en prenant soin de la planète mais aussi en gagnant du temps ? L’équipe de Sodexo Services Avantages et Récompenses vous aide à réussir à faire tout ça en même temps. Aujourd’hui nous accueillons Valérie, Head of digital marketing, qui nous parle de son activité quotidienne : le vélotaf

 Bonjour Valérie ! Peux-tu nous dire ce qu’est le vélotaf ?

Valérie : Le vélotaf ça veut dire « aller à Vélo au travail (taf), c’est aussi un hashtag qu’on retrouve sur Twitter et Instagram qui a été créé suite au nombre croissant de personnes qui pratiquaient le vélotaf. Cela permet à toute la communauté des vélotafeurs de se reconnaitre et de partager des astuces dans toute la France.

Valérie DL
Valérie DL Head of Digital Marketing

Pourquoi as-tu commencé le vélotaf ?

Valérie : J’ai commencé il y a très longtemps à cause des transports en commun. J’étais sur la ligne 13 et c’était l’horreur, c’est l’une des pires lignes de métro à Paris et ce n’était plus vivable pour moi d’être constamment entassée, il a fallu que je trouve une alternative aux transports en commun et c’est là que m’est venue l’idée du vélo. Maintenant je suis tout le temps à l’heure et c’est un moyen beaucoup plus fiable que les transports en commun.

Quel est le moment le plus propice dans l’année pour pratiquer le vélotaf ?

Valérie : Je dirais toute l’année ! Je suis une fan de vélo, cela me permet de décompresser donc je pratique le vélotaf toute l’année. Cela m’apporte tellement de bien-être le matin et le soir que je ne m’en passe plus.

Quels sont les bienfaits du vélotaf ?

Valérie : Le vélotaf permet de pratiquer du sport quotidiennement, cela travaille mon endurance. C’est pratique car dans la journée je n’ai pas forcément le temps de pratiquer du sport.  De plus, ça aide à décompresser, lorsque je suis sur mon vélo je pense à regarder la route, cela me libère la tête par la même occasion.

 


Demandez une démo sur notre offre Mobilités Durables et facilitez les trajets domicile-travail de vos collaborateurs


Quels sont les avantages et les inconvénients du Vélotaf ?

Valérie: Je vois trois avantages principaux. D’abord, le gain de temps, si je devais prendre les transports en commun mon temps de trajet serait beaucoup plus long. C’est plus rapide pour moi d’aller au travail à vélo et ça me fait gagner du temps pour ma vie privée !

Par ailleurs, ça me permet d’avoir une pratique sportive au quotidien tout en ayant des bienfaits pour la planète, c’est plus écolo que de prendre sa voiture ou les transports

Du côté des inconvénients, il y a quelques contraintes sur la tenue, on ne peut pas toujours porter ce qu’on veut (talons) lorsqu’on fait du vélo.  Il peut y avoir aussi la fatigue, après sa journée de travail cela peut ne pas être évident de faire du vélo pour rentrer chez soi, j’ai comblé cette contrainte en troquant le vélo traditionnel par le vélo électrique grâce au forfait mobilité de mon entreprise. Le vélo électrique c’est quand même du sport mais c’est plus pratique et je ne sens pas l’effort.

Selon les cas, le rangement du vélo peut être un frein, il n’y a pas toujours de place pour garer son vélo sur notre lieu de travail ou à la maison et il peut y avoir des vols, c’est pour cela qu’i faut faire attention et bien être équipé. Selon les jours, la météo peut être un inconvénient mais si on est bien équipé on en fait vite abstraction !

Et enfin la sécurité, le vélo peut vite devenir dangereux si nous ne faisons pas attention, c’est comme une voiture ou un scooteur il y a un code et des règles de sécurité qu’il faut respecter pour soi et pour autrui.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui hésite encore ?

Valérie :

  1. Bien s’équiper pour toutes les situations (casque, protège pluie, anti-vol.…)
  2. Prendre en compte les dangers de la route
  3. Commencer avec les vélos libre-service au début
  4. Consulter les offres de son entreprise (on peut être surpris !)
  5. Participer aux remises à niveau spécialement pour le vélo sur la route que proposent certaines associations

N’hésitez plus !