Rencontre avec Victorine, au cœur du Service Commerçant

0
1020
Victorine, au sein du service remboursement marchands

Au cœur du service commerçant de Pluxee France, nous donnons la parole à Victorine pour nous raconter ce qui l’anime au quotidien, au service de nos restaurateurs partenaires. 

Bonjour Victorine ! Peux-tu nous expliquer en quoi consistent tes missions ? 

 

Alors, mes missions c’est d’être en contact au quotidien avec nos commerçants partenaire(au téléphone, par mail). Je les accompagne sur notre espace en ligne pour diverses raisons, sur des factures, des remboursements, par exemple. 

Il n’y a pas de journée type, clairement ! Ce ne sont jamais les mêmes. Au quotidien, je suis en contact avec les marchands, bien sûr, mais aussi en interne avec mes collègues, mais également la DAF marchand, l’IT, bien sûr et ma superviseure, ma responsable. 

Qu’est-ce que tu aimes dans ton travail, qu’est-ce qui te fait lever le matin ? 

Pour commencer, mes collègues, bien évidemment. On passe plus du temps avec ses collègues que sa propre famille, c’est très important.

Dans mon travail, j’adore la relation que j’ai avec les commerçants. J’aime bien suivre mes dossiers de bout en bout, quand c’est possible, bien sûr.  

Est-ce que tu aurais une petite anecdote à nous raconter à propose de l’un de nos marchands ?

Oui ! Avec un marchand de Reims qui nous contacte depuis plusieurs années maintenant. A force, on a sympathisé par téléphone et  il me demande si je vais bien, me propose de venir dans son restaurant ! On a une proximité avec lui qui fait partie de ce que j’aime dans mon travail. 

Tu travailles sur notre site de Bezannes, un restaurant à nous conseiller dans la région de Reims ?

Je suis fille de restaurateur. Mes parents, ça fait plus de 20 ans qu’ils sont dans la restauration. Donc, bien évidemment, chez mes parents, au Nouveau-Port. C’est bonne franquette, fait maison, familial et convivial. C’est situé le long du canal de Reims.  

Du coup je connais bien les problématiques de nos marchands parce que c’est le métier de mes parents. Je sais que les restaurateurs ont besoin de soutien. Et j’aimerais que tout soit fluide pour eux pour qu’ils puissent se concentrer sur leur cœur de métier ! 

Merci beaucoup, Victorine !