Pour les utilisateurs, rien ne change, pour les affiliés, une simple mise à jour par téléphone est nécessaire !

La dématérialisation des titres-restaurant : des avantages pour les restaurateurs

Nous avons vu que la dématérialisation des titres-restaurant apportait au salarié et à l’employeur de nombreux bénéfices : le paiement au centime d’euros près, une sécurité et une fiabilité renforcée, une gestion simplifiée et donc une réduction des coûts. Mais vous aussi, commerçants et restaurateurs, allez bénéficier de nombreux avantages. Et pour mieux les aborder, faisons ensemble le point sur les questions soulevées par l’arrivée du titre-restaurant dématérialisé.

Pourra-t-on utiliser notre carte le week-end et les jours fériés ?

Chacun s’accorde à reconnaître que la carte Pass Restaurant présente de nombreux avantages, parmi lesquels le paiement au centime d’euro près ou la sécurisation en cas de perte. Toutefois, certains d’entre vous s’inquiètent des restrictions d’utilisation liées au passage à la dématérialisation du titre-restaurant. Parmi vos inquiétudes, nous notons en particulier celle qui concerne l’exclusion des dimanches et des jours fériés. Nous allons voir ensemble comment s’applique cette nouvelle réglementation et nous rendre compte que, au final, elle est moins restrictive qu’auparavant.
Le passage à la carte n'est pas forcément définitif

Pouvez-vous refuser de bénéficier des titres-restaurant ?

Imaginez ces situations… Vous rejoignez une entreprise et votre contrat de travail prévoit une participation aux frais de restauration via l’attribution des titres-restaurant. Ou...

Le titre-restaurant : cette histoire qui nous porte aujourd’hui

Regardons un instant du côté du concept même du titre-restaurant. Connaissez-vous l’origine de cet avantage spécial ? Pourquoi et comment a-t-il été mis en place ? Quelles en ont été les conséquences sociales et sociétales ? Il nous parait important de partager avec vous rapidement ces cinquante ans d’histoire et de pratiques afin que vous puissiez comprendre la réalité du titre-restaurant aujourd'hui, avec l'ensemble de ses avantages et certaines limites. Depuis 1913, les employeurs sont tenus de proposer, au sein de leurs établissements, une structure spécialement dédiée aux déjeuners de leur personnel. Cette obligation a évolué au fil des années pour prendre différentes formes. Cela s’est traduit tout d’abord par la création de restaurants d’entreprise avec service de cuisine préparée, puis, au fil du temps, on a vu arriver le concept de la cantine partagée avec d’autres sociétés comme il en existe dans certains immeubles d’affaires par exemple. Les plus petites entreprises, en dessous de 25 salariés, avaient pour leur part l’obligation de proposer un local aménagé et affecté à la prise des repas amenés par le salarié.

Les bienfaits de la négociation dans l’entreprise pour un choix adapté à chacun

Dématérialisation ou non des titres-restaurant, un choix qui n’est pas sans conséquences pour une société. Si adopter la carte Pass Restaurant n’est pas une obligation, il est probable que certains de vos employés auront spontanément envie de franchir le pas tandis que d’autres seront plus difficiles à convaincre. Sans doute vous demandez-vous alors comment accompagner cette mutation et réussir la mise en place ce nouveau mode de paiement ? Une question d’autant plus légitime qu’il n’y aura pas toujours de modèle à suivre : ce qui est bon pour une entreprise ne l’est pas forcément pour une autre.

Le passage à la carte Pass Restaurant reste un libre choix

Lorsque l’on évoque la dématérialisation du titre-restaurant, voici une des toutes premières questions que vous vous posez généralement : est-ce qu’on a le choix ou le passage à la carte à puce est-il obligatoire ? Il est vrai que les discussions vont bon train sur le sujet et vous avez peut-être entendu des gens vous dire : que les Chèques Restaurant allaient disparaître ; que la carte était obligatoire ; ou qu’elle deviendrait obligatoire à partir du 2 avril 2014 ; ou en 2017 ; que ce délai serait rallongé pour les PME et les TPE ; que… que… que… Bref, vous ne savez plus sur quel pied danser. Autant d'approximations ou d’informations contradictoires ne sont pas vraiment rassurantes. Elles le sont d’autant moins si vous êtes attachés à un process ou des habitudes ancrés depuis tant d’années. Dès lors, nous comprenons que vous puissiez appréhender un passage au numérique à court terme. Pas d’affolement, rien n’est obligatoire. Nous allons, dans ce billet, vous expliquer pourquoi et répondre à toutes vos interrogations.