Le titre-restaurant vecteur de qualité de vie au travail

0
3211
Tickets restaurant, vecteurs de qvt
Tickets restaurant, vecteurs de qvt

Ces dernières années, la qualité de vie au travail (QVT) est devenue une réelle préoccupation au sein de l’entreprise. Entretenir le bien-être des salariés et créer des conditions de travail agréables apparaissent plus que jamais comme un investissement aux bénéfices réciproques. Une bonne ambiance de travail, la reconnaissance du salarié et les divers avantages sociaux mis en place participent à l’attractivité de l’entreprise et est un indicateur de bonne réputation. Cela facilite les recrutement, fidélise les salariés et réduit l’absentéisme, favorisant ainsi le développement et la performance.

Quand on associe QVT et avantages sociaux, on pense souvent à une mutuelle, à la participation au financement des titres de transport ou encore aux chèques vacances. Mais cette approche intègre également les titres-restaurant.

Bien s’alimenter est essentiel pour le bien-être

Se nourrir correctement est essentiel pour assurer le bon déroulement d’une journée de travail. La coupure du midi est une bulle qui permet de décompresser tandis que le repas est tout simplement indispensable pour apporter l’énergie nécessaire à une bonne efficacité au cours de  la seconde partie de la journée de travail. D’où l’importance d’un repas complet et équilibré, adapté à la saison comme à son contexte de travail.

Avec l’allongement des distances et temps de trajets pour se rendre au travail, peu de salariés rentrent déjeuner chez eux. Mais prendre son repas à l’extérieur, cinq jours par semaine, est une dépense supplémentaire qui peut gréver un salaire de manière importante.

Les restaurants d’entreprises, une bonne solution économique

Il y a plus de 50 ans, la législation sur la création d’espaces de restauration collective en entreprise a été décidée pour améliorer les conditions de travail des salariés. L’objectif était de fournir des repas variés et équilibrés à l’ensemble du personnel.

On ne parlait pas encore de qualité de vie au travail à l’époque, mais cette mesure en fait bel et bien partie intégrante. Avoir un restaurant d’entreprise est un indicateur de QVT qui facilite le recrutement en donnant l’image d’un employeur soucieux du bien-être de ses salariés.

Le titre-restaurant, très adapté aux contraintes des PME

Avec des moyens financiers plus modestes que ceux des grands groupes, il est parfois difficile pour les PME de créer des espaces de restauration collective dans leurs locaux. Le titre-restaurant leur permet alors d’apporter une solution intermédiaire qui s’inscrit parfaitement dans la QVT.

En l’absence d’une restauration collective, peut-être que certains salariés sauteraient des repas, faute de moyen. Proposer des titres-restaurant permet alors aux employés de déjeuner de façon équilibrée à l’extérieur des locaux. Ces derniers ont par ailleurs la liberté de choisir le mode de restauration qui leur convient le mieux, en fonction des goûts, des envies et des régimes.

Côté économique, la participation financière de l’employeur à l’achat des titres donne un pouvoir d’achat supplémentaire non négligeable aux salariés, tandis que l’exonération des charges sociales et fiscales pour l’entreprise s’inscrit dans ce rapport de réciprocité de la QVT.

De nombreuses PME mentionnent aujourd’hui la disponibilité de titres-restaurant dans la phase de recrutement de nouveaux salariés : à salaire égal, cet avantage orienté Qualité de Vie au Travail peut faire la différence dans le choix du candidat.