J’veux du soleil !

0
1040
faites le plein de soleil au printemps, comme cette femme de dos dans une barque, sur un lac ensoleillé, avec un grand chapeau de paille.

Pour être très honnête, à l’heure où nous écrivons cet article dédié aux bienfaits de la lumière naturelle et aux jours qui rallongent, il pleut. Et il va pleuvoir toute la semaine. Autant vous dire que c’est grâce à une volonté hors du commun que la rédaction se projette dans un monde parallèle où la sécheresse serait un problème réglé ET où l’on pourrait profiter sereinement des terrasses. En attendant, répétez après nous ce mantra : « c’est bon pour les nappes phréatiques, c’est bon pour les nappes phréatiques ».

La lumière, à quoi ça sert ?

Tout d’abord, rappelons que, en tant qu’humain, nous avons le grand bonheur d’alterner état de veille et de sommeil. C’est ce qu’on appelle le rythme circadien, qui dure environ 24 heures. Et au-delà du fait de nous permettre de dormir pour pouvoir se lever et fonctionner le lendemain, il a également des impacts sur la vigilance, la température de notre corps, la circulations sanguine, le métabolisme, la croissance… et même la pousse des cheveux !

Autant dire que notre existence est régulée par la lumière et qu’à des degrés différents selon nos sensibilités, nous en manquons tous en fin d’hiver, entre jours raccourcis et météo souvent plus couverte.

Mais concrètement, ça fait quoi ?

Le manque de lumière a un lien direct, notamment, avec votre humeur (et la nôtre, pourtant si joviale dès qu’il fait beau). Pour les plus impactés, on parle même de dépression saisonnière. L’arrivée du printemps est donc l’occasion de ranger nos lampes de luminothérapie et d’aller se promener en plein air, ou de manger à l’extérieur pendant sa pause déjeuner, pour faire le plein et retrouver une énergie renouvelée !

La lumière vous aide également à retrouver un sommeil réparateur grâce à la sécrétion de mélatonine, une hormone qui nous prépare à dormir. Mise à mal par la lumière artificielle, elle provoque souvent des difficultés d’endormissement, notamment pendant la période hivernale où la lumière électrique est allumée dès la fin d’après-midi.

Le printemps est donc le moment où la lumière naturelle fait son grand retour et nous permet de ranger pour quelques mois nos stratégies hivernales, sous formes d’ampoules de vitamine D, de comprimés de mélatonine et sa lampe de luminothérapie. Et comme nous sommes d’un naturel optimiste, nous espérons que le soleil fera un retour pas trop tardif dans toutes nos régions !

 


Bande son de cet article